Organisation de la sixième étape de la caravane de partage et de sensibilisation autour de la LOF

La ville de Laâyoune a abrité, en date du le 18 mai 2017, la sixième étape de la caravane de partage et de sensibilisation autour de la Loi Organique N°130-13 relative à la loi de Finances (LOF) organisé par le Ministère de l'Economie et des Finances (MEF) sous le thème « dimension régionale et implication des services déconcentrés : gages de réussite du déploiement de la LOF ».

Cette étape a connu la participation de 80 responsables et cadres relevant de services déconcentrés des différents départements ministériels et institutions de la région "Laâyoune – Sakia El Hamra".

Durant cette journée, les travaux de l’atelier s’intéressaient, particulièrement, à la gestion budgétaire sous le prisme de la démarche de performance et sa déclinaison au niveau des régions. A ce titre, les interventions de l'équipe du MEF ont porté sur le nouveau dispositif de la LOF notamment les principes, concepts, apports et calendrier de sa mise en œuvre, le dialogue de gestion et du pilotage opérationnel, le dispositif d’accompagnement pour la mise en œuvre de la LOF et le témoignage d’Expertise France.

Cette étape a été marquée par la participation des départements préfigurateurs qui ont partagé leur expérience en matière du déploiement de ce nouveau dispositif budgétaire à travers des témoignages qui ont été présentés par :

  • M. R. DERROUICH, Chef de Service Chargé de la Gestion des Prêts et Accords au sein du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau ;
  • Mme. A. TAZI, Chef de Service de la Programmation Budgétaire relevant de la Direction des Affaires Administratives et Générales au sein du Ministère de l’Economie et des Finances ;
  • M. E. AIT ICHOU, Directeur Régional de l’Equipement du Transportet de la Logistique de Laâyoune Boujdour Sakia El Hamra ;
  • M. A. IDYASSINE, Chef du service de la gestion des ressources humaines et de la formation, au sein dela Direction Régionale de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects.

A l’issue de ces interventions, le débat s’est focalisé sur le lien entre la programmation budgétaire triennale et les contrats-programmes, le développement d’un système d’information relatif au pilotage opérationnel et sur la problématique de report des crédits ouverts au titre des dépenses d’investissement et des nouvelles règles de gestion afférentes aux Services de l’Etat Gérés de Manière Autonome à caractère social.