9ème et 10ème étapes De la caravane de partage et de sensibilisation autour de la LOF

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication accompagnant le déploiement de la Loi Organique relative à la loi des Finances (LOF), la 9ème et la 10ème étapes de la caravane de partage et de sensibilisation autour de la LOF, ont été organisées respectivement le 25 septembre 2017 dans la région de Souss-Massa et le 27 septembre 2017 dans la région de Beni Mellal- Khenifra.

La neuvième étape, organisée à Agadir, a connu la participation d’environ 100 responsables et cadres  des services déconcentrés de la région Souss-Massa. Après le mot d’ouverture de M. FIRADI Hakim, Adjoint au Directeur des Affaires Administratives et Générales chargé du pôle formation et directeur de l'Institut des Finances, un film institutionnel a été projeté, suivi par un exposé de MmeBENGRINE Mouna, Chef de la Division de la Réforme Budgétaire, portant sur les principes, les concepts, les apports et le calendrier de mise en œuvre de la LOF.

Par la suite, des témoignages sur le déploiement de la LOF au niveau de deux départements ministériels centraux ont été présentés. Il s’agit du témoignage de Mme TAZI Aziza, Chef du Service de la Programmation Budgétaire à la Direction des Affaires Administratives et Générales relevant du MEF, et M. El ANSSARI Younes chef de la division de l'audit et du contrôle de gestion au sein du Ministère du travail et de l’insertion socioprofessionnelle.

Le programme de cette étape a été poursuivi par :

  • L’exposé de M. FIRADI Hakim sur le dispositif du pilotage opérationnel et dialogue de gestion
  • Le témoignage de M.FALCHA, Directeur Régional de Souss-Massa au sein du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau (METLE).
  • Et l’exposé de Mme Hajar BEN AMEUR, cadre à la Direction du Budget, sur le dispositif d’accompagnement (formation, communication,…etc.) pour la mise en œuvre de la LOF.

Le débat suscité par ces interventions, a porté essentiellement sur :

  • Des précisions sur la dimension régionale de la LOF (Nomenclature budgétaire, PBT,…), la fongibilité des crédits, la comptabilité générale et budgétaire dans le cadre de la nouvelle LOF, le rôle du responsable du programme,…. ;
  • La déclinaison de la démarche de performance au niveau régional et le choix des indicateurs de performance ;
  • L’implication des services régionaux dans la programmation budgétaire triennale et la problématique de délégation des crédits ;
  • La nécessité de développer et  de mettre à niveau les systèmes d’information pour le suivi de la performance ; la dématérialisation des opérations,  la facilitation de dialogue de gestion et la remontée de l’information du niveau régional au niveau central ;
  • Le report des crédits et la méthode de calcul ;
  • La possibilité d’avoir des PdP régionaux.

La dixième étape, organisée à Beni-Mellal, a connu la participation d’environ 90 responsables et cadres des différents services déconcentrés de la Région de Beni-Mellal- Khenifra. A l’instar de l’étape précédente de Souss-Massa, le programme de la journée s’est déroulé en deux temps. Il a été inauguré par un mot d’ouverture et  la  projection du film institutionnel. En plus des présentations relatives aux concepts et apports de la LOF, au pilotage opérationnel ainsi qu’au dispositif d’accompagnement pour la mise en œuvre de cette loi, deux témoignages de l’administration centrale ont été présentés, il s’agit du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), présentés respectivement par Mme. TAZI Aziza etM. El ANSSARI Younes.

Ces interventions ont suscité un débat sur les différents aspects de la LOF, notamment:

  • Le besoins d’apporter des éclaircissements sur les virements des crédits entre programmes, l’élaboration des RdP, la création et la suppression des SEGMA ;
  • La nécessité d’organiser des ateliers LOF au niveau régional par les administrations centrales des départements gestionnaires;

Par ailleurs, les intervenants ont soulevé la problématique de Gestion des Ressources Humaines (GRH) dans l'administration publique. A cet effet, Mme Bengrine a souligné que la mise en place d’une nouvelle gestion de la GRH est une conséquence de la LOF et qu’elle doit prendre en considération notamment la digitalisation et l’innovation tandis que M. Firadi a signalé que la réussite de la mise en œuvre de la LOF dépend de plusieurs facteurs relevant de la GRH (moyens humains adaptés à leurs activités, mise en place d’un système de rémunération basé sur la performance individuelle,....).

La clôture des deux étapes de cette caravane a été caractérisée par la projection d'une capsule vidéo portant sur la vulgarisation des différents dispositifs de la LOF.